S'affranchir des ruminations mentales - votre chemin vers la sérénité


J’aurais dû … !  Pourquoi est-ce que j’ai encore …. ? Est-ce que j’ai bien …. ? J’espère que je vais y arriver demain … Vous aussi vous souffrez de ruminations mentales ? Ces pensées désagréables qui tournent en rond, qui nous font souffrir et qui mènent à aucun résultat concret, utile ? 
Dans ma pratique je rencontre régulièrement des personnes en proie de ruminations mentales.
Des personnes de tempéraments différents, d’âge différents, dans des situations de vie différentes.

fléau des ruminations mentales

Qu’est-ce qui nous mène à ruminer ?

Comment les personnes se trouvent à adopter ce comportement de ressassement, cette habitude de trop penser, trop réfléchir ?

Les causes et cercles vicieux des ruminations

Le facteur favorable au ressassement le plus évident est le stress. Un stress qui nous dépasse, du surmenage au travail comme dans notre vie privée, mène inexorablement à un cerveau qui travaille en permanence, qui « surchauffe » et qui continue à resasser, à se faire repasser des scènes passées ou futures inutilement.

Hors, c’est l’anxiété qui va le plus souvent de pair avec les ruminations. Notamment la peur de ne pas y arriver. Cette peur qui nous fait tourner en boucle la journée du lendemain. L’anxiété peut aller jusqu’aux crises d’angoisses et lâ encore les ruminations peuvent faire partie du processus de ces attaques de panique. En fait, anxiété et ruminations se nourrissent mutuellement.

Si on va plus loin, les doutes que nous avons de ne pas y arriver sont souvent l’expression d’une confiance en soi malmenée. 

Mais, ces pensées répétitives, ce ressassement de tâches somme toute banales, que nous saurions dérouler sans problèmes le temps venu, peuvent aussi être l’expression d’un écart dans notre vie : l’écart entre la vie vécue et nos vraies valeurs profondes. Comme l’emploi que nous avons accepté mais dont nous savons qu’il ne nous convient pas, le conjoint avec lequel nous restons, même si nous savons qu’il ne nous fait pas du bien etc. 

Les ruminations peuvent aussi être la conséquence d’un comportement inadapté que nous regrettons. Ce dérapage qui nous fait souffrir parce qu’il nous met face à nos insuffisance, nous fait craindre d’être jugé. Et malgré tout, nous continuons ce comportement inadapté impuissants, sans savoir comment le changer. Des personnes qui me sollicitent pour la gestion de la colère souffrent en règle générale de ruminations suite à des altercations qui ont dégénérées. Ils se font des reproches, ce qui immobilise leurs forces et les empêchent à trouver une solution à leur problématique. 

Céder aux ruminations – les conséquences

effets néfastes des ruminations

Ressasser ou ruminer est tentant et plus on y cède, plus il est difficile d’arrêter le flot de pensées. Le caractère obsessionnel de ruminations entraine beaucoup de personnes non sans conséquences.

La plupart des personnes qui me consultent pour des troubles de sommeil sont en proie de préoccupations anxieuses. Elles passent des heures sans sommeil, allongées dans leur lit en ressassant. 

Nous l’avons compris : un manque de confiance en soi nous fait douter de nos capacités et nous fait ruminer. Mais l’inverse est malheureusement vrai aussi : Ressasser nourrit des doutes et creuse la confiance en soi. 

épuisement mental
déconnecter du traval

Ruminer pendant des heures épuise aussi notre énergie. Ruminer est une vraie activité qui nous occupe, nous fatigue. Elle peut mener à un épuisement mental.
Si nous ruminons au lieu de laisser reposer notre cerveau, nos capacités cognitives ne sont plus à la hauteur lorsque nous les sollicitons pour de réels problèmes, comme la recherche de solutions au travail ou lors de conflits relationnels.
La fatigue engendrée ne permettant pas de raisonner correctement, le risque de comportements inadaptés est élevé.
Ce qui peut avoir des répercussions sur nos performances au travail, nos relations et finalement sur notre confiance en soi.
Et n’oublions pas que plus nous sommes fatigués, moins nous avons la force à endiguer l’anxiété. 

Ressasser les choses encourage les pensées négatives. Revenir pendant des heures sur des évènements négatifs et douloureux peut colorer nos perceptions générales et faire que nous nous mettons à voir certains aspects de notre vie de façon également négative.

Les ruminations font également augmenter la réaction physiologique du corps face au stress. A tel point que les risques de développer une maladie cardiovasculaire se multiplient.

Les conséquences si nous laissons libre cours à nos ruminations sans prendre en compte des signaux d’alarme peuvent devenir assez dramatiques. Selon des enquêtes des ruminations peuvent nous pousser vers des mauvaises habitudes des troubles alimentaires, l’abus d’alcool etc.

Des conséquences peuvent être encore plus néfastes : des ruminations mentales augmentent les risques de tomber dans une dépression et peuvent prolonger des états dépressifs. 

Arrêter les ruminations :
les moyens naturels la Sophrologie
et ses effets secondaires positifs

La sophrologie a des effets bénéfiques multiples sur notre mental, physique émotionnel. 
Selon son application, la sophrologie peut avoir une influence bénéfique sur les ruminations, mais aussi leurs causes aussi bien que sur leurs effets. 

Voici que quelques exemples des bienfaits d’un accompagnement de sophrologie : 
 

Dès la 1ère séance vous vivrez une relaxation profonde entraînant un relâchement mental, un repos du cerveau, rien qu’en se concentrant sur les ressentis de son corps et sa respiration.

Vous vous sentez « bien », tout simplement. 

Au-delà, les réactions physiologiques du corps au stress sont diminuées. 

Grâce à la pratique régulière de la Sophrologie, cette technique simple et agréable permet la canalisation des pensées dès quelques semaines. 

L’expérience du repos du cerveau lors des séances, mais aussi la répétition au quotidien, vous motivera à dire non aux ruminations. 

Vous prendrez des habitudes bénéfiques qui évinceront naturellement des mauvaises habitudes.

biene etre

Avec un sophrologue certifié RNCP vous pourrez avoir un impact positif sur l’élément de votre vie que vous souhaitez prendre en main : les ruminations en soi, mais aussi la gestion du stress et des émotions, le lâcher-prise, la prise de recul, la vitalité, les troubles du sommeil, la concentration sur l’essentiel de votre vie, la prise de conscience de vos vraies valeurs, la pensée positive, l’acceptation de soi et de ses faiblesses, la confiance en soi, le plaisir d’être avec les siens et de profiter de sa vie au mieux …

Lire les commentaires (0)

Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

S'affranchir des ruminations mentales - votre chemin vers la sérénité

05 Fév 2024

J’aurais dû … !  Pourquoi est-ce que j’ai encore …. ? Est-ce que j’ai bien …. ? J’espère que je vais y arriver demain … Vous aussi vous souffrez de ruminatio...

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

element.style { } .tree-container, .sb-bloc { position: relative; } *, *:after, *:before { padding: 0; margin: 0; -webkit-box-sizing: border-box; -moz-box-sizing: border-box; -ms-box-sizing: border-box; -o-box-sizing: border-box; box-sizing: border-box; } user agent stylesheet div { display: block; } .container-dark, .container-dark a:not(.forced-color):not(.sb-bloc-inner), .container-light .container-dark a:not(.forced-color):not(.sb-bloc-inner), .container-dark .container-light .container-dark a:not(.forced-color):not(.sb-bloc-inner) { color: #353535; }